Petite histoire de l’espace européen de la médiation pour l’inclusion sociale

 

La médiation sociale a déjà son histoire européenne. Avec ses valeurs de tolérance et d’ouverture à l’autre, l’Europe est devenu son espace naturel de développement.

 

Le projet CreE.A s’inscrit dans cette histoire en créant ‘l’espace européen de la médiation pour l’inclusion sociale » pour relier ses différents acteurs et institutions, lui donner plus de visibilité et lui offrir un cadre pérenne : un espace d’apprentissage collectif.

Google translate : En español / Italiano / Em português / Deutsch

L'acte inaugural : le séminaire de Créteil des 21, 22 et 23 Septembre 2000

A l’initiative du gouvernement français, alors président de l’Union européenne, 42 experts de 12 pays européens se sont réunis pour initier une réflexion commune sur les nouvelles pratiques et les nouveaux acteurs se réclamant de la médiation sociale. Ils ont ainsi interrogé ce “concept en élaboration”, constitué un recensement – unique à ce jour – des dispositifs, recherches, chercheurs et institutions de recherche impliqués directement, ou dans des champs connexes, dans le développement de la médiation sociale de tous les pays de l’Union.

Afin de construire une référence commune, elle a donné une première définition qui a fait consensus :

La médiation sociale est définie comme un processus de création ou de réparation du lien social et de règlement de la vie quotidienne, dans lequel un tiers impartial et indépendant tente, à travers l’organisation d’échanges entre les personnes ou les institutions, de les aider à améliorer une relation ou de régler un conflit qui les oppose.

D’autres pratiques se sont développées, parfois sous le terme de médiation sociale, poursuivant ces mêmes objectifs, en recourant également à l’intervention d’un tiers, mais sans remplir les conditions de son impartialité ou de son indépendance. Néanmoins, ces pratiques doivent être incluses dans la réflexion globale sur la médiation sociale.

Notant que différentes formes de médiations ont fait l’objet de normes spécifiques (médiation judiciaire, pénale ou familiale), les experts ont affirmé cette nécessité de la médiation sociale “en vue de diffuser une culture de régulation des conflits et de reconstruction du lien social”. Mais surtout, ce Séminaire a produit des recommandations en direction des états membres et des institutions européennes. Ils font mention, déjà, de la nécessité d’un “observatoire » européen sous autorité scientifique. Mais ils appellent aussi à un effort particulier “par les Etats de l’Union européenne, en collaboration avec le Conseil de l’Europe, sur l’éthique et la culture de la médiation sociale”.

Cf. : Médiations sociale et nouveaux modes de résolution des conflits de la vie quotidienne. Actes du séminaire organisé par la Délégation interministérielle à la Ville dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne – Programme Oisin – Paris, Créteil, 21, 22 et 23 septembre 2000 – Les éditions de la DIV.

http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/mediation-francais_cle573239.pdf

En 2002 : une étude comparative dans tous les pays européens

Dans le prolongement du Séminaire de Créteil, le gouvernement français a commandité au sociologue français, Michel Wieworka et son équipe de recherche du CADIS, une recherche pour une « Comparaison européenne » sur l’ensemble des pays de l’Union.

L’ambition de celle-ci n’était pas mince : elle était de vérifier si la médiation sociale, qui « prend une expansion accélérée » n’était pas qu’un effet de mode ou qu’une simple appellation de l’action publique correspondant à des vœux ou des projections plus qu’à une réalité sociale. A l’issue de l’étude, la conclusion qu’en tire M. Wievorka est éclairante : “La médiation n’est pas la dernière invention d’idéologues proches du pouvoir politique et soucieux de penser avec les seules armes de la raison le gouvernement des pays ou des villes, mais un ensemble de pratiques qui se déploient par le bas, et pas seulement d’en haut ». Sa caractéristique est de permettre « de transformer certains problèmes sociaux en conflits, et d’engager certains conflits dans la voie de la négociation, plutôt que dans celle de la radicalisation ».

S’il souligne le risque de certaines pratiques qui fabriquent « de la différence ethnique ou raciale alors qu’il s ‘agit de lutter contre les inégalités », il dresse le constat d’un développement européen, sous des formes différentes liées à l’histoire et au contexte institutionnels et politiques de chaque pays, qui ont en commun les mêmes enjeux : la “désinstitutionnalisation”, l’exclusion sociale, l’individualisme moderne, les différences culturelles, mais aussi la recherche de nouvelles formes de vie démocratique et le sentiment d’insécurité.

Cf. Wievorka M. (sous la direction de) – La médiation. Une comparaison européenne. Les éditions de la DIV – 2002  (pdf)

http://www.ville.gouv.fr/IMG/pdf/mediation_cle03e6d5.pdf

De nombreux séminaires, colloques… sur la médiation sociale, scolaire, pénale

Journées Européennes « Médiations et lien social. Un défi pour la démocratie« , Palais des Congrès, Béziers, 12-13/6/1997,  »

1° Encontro Internacional « A  Mediaçao, Una Cultura de Paz« , Instituto Portuguès de Mediaçao Familiar, Lisboa (Portugal), 22-23/10/1997

Colloque européen « Médiation scolaire » GLYSI/CNRS-AMELY-Fondation de France- Institut Universitaire Kurt Bösch, Lyon 12-13/6/2001,

International Conference « Prevention of School Violence », Universidade Aberta, Commission, Commission Européenne Education et Culture, Connect, Lisbonne, (Portugal), 7/12/2001

Symposium « Médiation Pénale et Justice Restauratrice »

2ème Séminaire International Francophone sur le Justice Restauratrice et la Médiation, Institut Universitaire Kurt Bösch, Sion (Suisse), 26-27/9/2003,

Colloque « Une approche européenne de la médiation », Université du Luxembourg, 11/12/2003, « Etat des lieux de la médiation ».

5ème Conférence du Forum Mondial de la Médiation Crans-Montana, 9-11/9/2005, « La médiation : une culture du changement ? ».

Séminario Tranznazionale : « Territorial Network for the médiation of Conflicts » Trapani, 26/5/2009, Union Européenne, CRESM (Italie), AMELY (France), SICCDA (Irlande,)

Colloque européen « La médiation citoyenne : de la grande cité à la ruralité », Territorial Network for the médiation of conflits, Commission Européenne, MODYS (France), AMELY (France), CRESM (Italie), SICCDA (Irlande,) Lyon, 8/4/2010 [European mediation Conference “Local community mediation : a new method of contributing to the construction of a more integrated and responsible society within european society. The experience of three different community”, Territorial Network for the mediation of conflits, Commission Européenne, MODYS (France), AMELY (France), CRESM (Italie), SICCDA (Irlande,), Dublin, (Irlande),1/7/2010]

De multiples échanges de pratiques et de recherches

Dès la naissance de la médiation sociale, l’Europe est devenue son véritable horizon.

  • Rencontre des « femmes-relais », médiatrices interculturelles et pour l’accès aux institutions (1998 > 2000)

Pendant 2 ans, elles ont conduit une réflexion commune, conclue par un colloque européen (financé par la DG V de la Commission européenne) à Paris, les 26 et 27 Juin 2000. Des femmes appartenant à des organismes de Belgique, d’Italie, d’Allemagne, des Pays-Bas et de France ont ainsi mis sur la table les « enjeux professionnels et politiques » soulevés par la « médiation sociale et culturelle ». Cf. le document : Colloque européen. La médiation sociale et culturelle : enjeux professionnels et politiques. L’exemple des femmes-relais : promotion de l’intégration des migrants. Profession Banlieue, Saint-Denis, France, 2001.

  • Projet Daphné

(Sera complété) 

  • Projet de sécurité urbaine

(Sera complété) 

  • Projets interculturels (avec Cohen-Emerique)

(Sera complété) 

  • Projets de médiation sociale et scolaire

Conflict and violence resolution trough social mediation (school and family) », Union Europénne-Education et Culture-Intiative Connect, 2002 Université ABERTA de Lisbonne (Portugal) (coordination) avec la participation d’organisations et d’universités de France, d’Italie, d’Espagne, de Belgique, d’Irlande.

« Territorial Network for the mediation of conflits », Modys, Amely, Crems, Siccda, Commission Européenne-Direction Générale Justice, Liberté et Sécurité, 2010, CREMS (Portugal) (coordination) avec la participation d’organisations et d’universités de France, d’Italie, ‘’Irlande.

  • Projet européen «Alternative» (2012-2016)

Projet FP7, pour le développement d’autres conceptions de la justice et de la sécurité grâce à des approches participatives dans les contextes interculturels. Piloté par l’Université de Leuven (Ivo Aertsen).

 

A produit des cours de formation pour les médiateurs interculturels, à partir de l’échanges de bonnes pratiques.

Des collaborations universitaires

De nombreuses coopérations se sont mises en place, essentiellement à partir de diplômes universitaires communs.

  • Master Européen de Médiation, Institut Universitaire K. Bösch, en collaboration avec et 10 universités européennes », Sion (Suisse). (1999 à 2007). Université de Barcelone et université de Murcia (Espagne) ; Université catholique de Milan (Italie), université du Luxembourg, Université René Descartes-Paris 5 et Université Lumière Lyon 2 (France), Fern Universität Hagen (Allemagne), Univesité catholique Leuven, (Belgique), Université Lusófona de Humanidades e Tecnologias (Portugal) université de Sherbrooke,
  • Master de médiation (Erasmus), (2008 – 2017) Université de Lyon, université du Luxembourg, université de Murcia (Master 1 et Master 2). Le Master 2 des universités de Lyon et Luxembourg est consacré à l’ingénierie de médiation dont la médiation sociale.
Les réseaux européens

Médiation pénale – Justice réparatrice

Forum Européen de la Justice Réparatrice (European Forum for Restaurative Justice) Le Forum européen pour la médiation entre victimes et délinquants et justice réparatrice a été crée e, décembre 2000. Il est devenu par la suite le Forum européen pour la justice réparatrice ;  Le Forum a pour objectif le développement et la mise en place d’une médiation victime-délinquant et d’autres pratiques de justice réparatrice dans toute l’Europe.

Plus d’information sur : http://www.euforumrj.org

Médiation familiale

Forum Européen de la médiation familiale : Créé en avril 1998, le « Forum Européen, Formation et recherche en médiation familiale » est une association loi 1901.

Cette organisation regroupe des organismes nationaux, régionaux et locaux situés en Europe qui travaillent dans le champ du divorce et de la séparation.