Le projet Erasmus+ CreE.A rassemble 11 partenaires dans 7 pays européens (l'un d'entre eux étant un acteur européen)

 

 

ALLEMAGNE

Université de Magdebourg (OVGU – OTTO-VON-GUERICKE-UNIVERSITAET MAGDEBURG)

The Otto-von-Guericke-University Magdeburg (OVGU) was founded in 1993 and is one of the youngest Universities in Germany. It has evolved as a merger of the former Otto von Guericke University of Technology, a Teachers’ Training College and a Medical School. It is located in Magdeburg, the capital city of the federal state Saxony-Anhalt. It currently has 14,000 students in 9 Schools of Study. The educational portfolio of the university is constantly adjusted to the ever-increasing level of a networked work and research environment. Most of the 60 courses, which are structured in 13 faculties, are bachelor and master programs.

Lire la suite

In all non-scientific aspects of the proposed project, the researcher will be supported by the EU-Project Management Office at the Otto-von-Guericke-University Magdeburg. This office will support the day-to-day management, such as monitoring of expense reports and cost statements. The Otto-von-Guericke University Language Centre is well-positioned to study the language auto/biographies of students learning second languages for their study and plurilingal awareness. The staff of the OVGU Language Centre are in an excellent position to study language acquisition, multilingualism and intercultural communication for and with adult learners. The particular expertise of the Language Centre lies in its work with the growing populations of international students of further and higher education from the EU and from beyond the EU 27. The valuable experience of the Language Centre with multilingual language teaching practice, and its familiarity and development of the Common European Framework of Reference for Languages of the Council of Europe position it very strongly as a research hub for work on the mutli-and plurilingual learning in the project. The OVGU Language Centre also has long-standing relationships to partner universities in East and West Europe, and participates in international workshops and staff-exchange programmes, furthering the intrinsic objectives of intercultural competence, mobility and multilingual communication. https://www.ovgu.de/

 

BELGIQUE

Haute école de la province de LiègeLa Haute Ecole de la Province de Liège (Belgique) est une institution d’enseignement supérieur dans les domaines de l’agronomie, de l’économique, du para-médical, de la technique, pédagogique et social. La formation consiste à proposer des Bachelors et Masters.

Elle regroupe 8.700 étudiants. Elle développe des coopérations avec l’Université de Liège dans certains diplômes.

http://www.provincedeliege.be/hauteecole

 

ASBL Egregoros

Dans le cadre d’une politique de prévention intégrale et intégrée élaborée dans une commune de la Région de Bruxelles-Capitale, l’ASBL Egregoros a été créée voici dix ans afin de répondre à plusieurs objectifs. Il s’agissait de prévenir les incivilités en créant et développant les liens citoyens entre les habitants afin d’aider à construire la tranquillité publique. Notre action devait contribuer à l’amélioration de la qualité de vie des habitants en favorisant le « vivre ensemble ». Nos missions s’articulent entre trois binômes qui reflètent nos axes de travail : ECOUTER et RESOUDRE par la médiation directe ou indirecte en développant une fonction d’urgentiste. VEILLER ET AGIR en assurant une présence visible (16h par jour, 7 jours sur 7, 365 jours par an) et en favorisant le lien entre les habitants. AIDER et ACCOMPAGNER les habitants vers les structures existantes dans le cadre de leurs problématiques.

http://www.evere.be/content/conflits-de-voisinage

Lire a suite…

La disponibilité de nos 15 médiateurs s’appuie sur une ligne téléphonique verte ouverte de 10h à 2h, sur des bureaux accessibles tous les jours de l’année mais aussi un ensemble de rondes de proximité qui rapproche l’équipe de l’ensemble des habitants. Notre succès se fonde sur une équipe formée en profondeur à la médiation et sur un réseau de partenaires institutionnels ou associatifs. L’asbl se positionne comme un service généraliste qui utilise la méthodologie de la médiation ainsi que ses valeurs notamment grâce à un cadre de travail précis (en évolution permanente quant à l’adéquation entre les missions et les méthodes) et une déontologie stricte. Le fonctionnement de la structure est unique en Belgique et s’inspire d’expériences françaises en associant la médiation sociale (au sens large) et les correspondants de nuit. Nous assurons une continuité d’action sur le territoire communal en offrant un espace de dialogue qui permet à chacun d’expliquer les problèmes qu’il vit et trouble sa vie privée ou communautaire. Les maîtres mots de notre action sont bienveillance et humilité. Nous nous mettons au service de la population sans jugement et nous acceptons de ne pouvoir gérer tous les problèmes rencontrés. Nous nous tournons alors vers un réseau partenarial étendu avec lequel nous travaillons en profondeur. Notre approche se veut « généraliste », ce qui nous permet de nous tourner vers des « spécialistes » afin de répondre au mieux aux demandes des habitants. Le service de médiation de jour et de nuit de la commune d’Evere, est reconnu et financé à plusieurs niveaux de compétences. La commune d’Evere, La région de Bruxelles-Capitale et le SPF Intérieur financent les activités (personnel et frais de fonctionnement, de formation et d’investissement) par des subsides annuels. En 2011, le SPF Intérieur (ministère de l’Intérieur de Belgique) a recruté le directeur d’Egregoros, afin de coordonner un projet de Médiation de Quartier sur l’ensemble du territoire fédéral. Malgré un lancement prometteur, un changement de priorité politique a mis fin au projet. Durant cette période, de nombreux contacts ont été pris avec la Commission fédérale de la Médiation, structure officielle d’encadrement de la médiation en Belgique fédérale (FR et NL), notamment avec son Président Monsieur Bernard Castelain. Depuis 2006, l’ASBL fait partie du Réseau des Villes de Médiation sociale et Correspondants de Nuit qui rassemble près de 40 municipalités françaises, elle participe aux ateliers d’échange de pratiques, de pérennisation et de professionnalisation.
ESPAGNE

Fundación Sevilla Acoge

La fondation Sevilla Acoge est une organisation sans but lucratif, de caractère humanitaire et désintéressée. Elle est indépendante de toute institution publique, syndicale ou religieuse. En conséquence, Sevilla Acoge est une organisation pluraliste et non confessionnelle.
Son action s´inspire des principes de la solidarité internationale et de la quête de justice pour la promotion des droits des migrants. Son objectif principal est « la promotion de l´intégration des migrants et de leurs familles, pour qu´ils arrivent à être membres à part entière de la société et que dans ce processus, leurs identités et celles des autres membres de la société, soient reconnues, respectées et enrichies ». Son champ territorial d´action couvre toute la province de Séville. Son approche de la problématique de l´immigration est intégrale et se veut inclusive. Pour cela, toute l´action de Sevilla Acoge interpelle l´ensemble de la population.

Les principales activités et projets que réalise la Fondation sont les suivants :
• Service d´Accueil et Famille • Insertion professionnelle et entrepreunariat • Logement et Accueil Temporaire • Dynamisation des jeunes et mineurs • Médiation Interculturelle et Gestion de la Diversité  •  Promotion du vivre-ensemble dans les quartiers
• Formation et Investigation  • Co-développement  • Promotion des femmes  • Volontariat

Europe

Le Forum européen de la sécurité urbaine (EFUS)

Rassemblant 250 villes et régions de 16 pays, le réseau a pour objectifs de :
– promouvoir une vision équilibrée de la sécurité urbaine, alliant prévention, sanction et cohésion sociale ;
– soutenir les collectivités locales dans la conception, le développement et l’évaluation de leur politique locale de sécurité ;
–  faire reconnaître le rôle des autorités locales et régionales dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques nationales et européennes.

A ce titre, l’Efus est un lieu de soutien et d’inspiration pour les élus locaux et leurs équipes convaincus de la nécessité de travailler ensemble, au-delà des clivages politiques, pour une sécurité durable. Il favorise les échanges d’expériences entre collectivités selon le principe “les villes aident les villes”.

Les valeurs et les principes qui fondent l’action des membres de l’Efus sont rassemblés dans le “Manifeste des Villes : Sécurité, Démocratie et Villes”. Il est une source d’appui, de soutien et d’inspiration pour les collectivités locales dans la conception et la promotion de leurs politiques de sécurité.

https://efus.eu/fr/

FRANCE

AG Cnam Lorraine

Le centre Cnam en Lorraine, basé à Nancy, opère sur son territoire l’ensemble des missions du Conservatoire national des arts et métiers.
Ce positionnement géographique stratégique et son expérience dans la gestion des fonds européens, donnent à l’AGCnam de Lorraine tous les atouts pour assurer la coordination de ce nouveau projet.

http://www.cnam-grandest.fr/

Le Cnam est le principal établissement d’enseignement supérieur professionnel en France. Comme les universités, il a des missions d’enseignement et de recherche : structuré en deux Écoles et 14 départements d’enseignement, il dispose aussi de laboratoires de recherche, dont certains sont communs avec le CNRS. Fondé en 1794, avec plus de 60.000 étudiants, il a une 3ème mission : la diffusion de la culture scientifique et technique.

Cette institution se distingue des universités par les traits suivants : 

– elle est à visée professionnelle et possède, de ce fait, des liens forts avec les milieux professionnels ; les titres et diplômes qu’elle délivre sont habilités tant par le Ministère de l’Enseignement Supérieur (LMD) que par le Ministère du Travail (via la CNCP, Commission Nationale des Certifications Professionnelles). Elle s’adresse principalement à des personnes en cours d’activité professionnelle.

– elle est un réseau dont le siège est situé à Paris : elle développe son offre sur l’ensemble du territoire, Tom et Dom compris ; l’accès à cette offre de formation est facilitée par l’enseignement à distance en particulier.

http://www.cnam.fr/

ITALIE

Cresm

Le CRESM a été fondé en Sicile en 1973 par des agents de développement, des sociologues et des économistes. Son activité vise avant tout au développement et à l’émancipation des régions et des couches sociales les plus défavorisées et, dans ce but, elle coopère avec des organisations de promotion et de développement analogues qui opèrent dans d’autres pays européens, dans le bassin méditerranéen ou dans d’autres continents, en élaborant et en réalisant :

– Des diagnostics territoriaux, socioéconomiques et culturels ;
– des plans de développement pour des aires précises ;
– des projets par zones d’animation socioéconomique ;
– des projets de formation liés à des plans de développement ;
– des projets d’orientation et d’accompagnement à la naissance et à la croissance de nouvelles activités économiques ;
– des projets de pédagogie du développement local, à l’attention de toute la société locale, de couches sociales particulières ou à des institutions précises (écoles, municipalités, hôpitaux, etc..) ;
– des activités d’information, de fourniture d’adresse, d’orientation et de formation pour l’accès aux sources de financement de l’Union européenne ;
– des participations à des réseaux transnationaux d’acteurs locaux pour la coopération institutionnelle, économique, commerciale, technique, scientifique et culturelle ;
– des projets de recherche scientifique et technologique ciblés sur le développement des potentialités et des identités locales ;
– des méthodes et des techniques de promotion et de gestion du développement  local.

http://www.cresm.net/

Secteurs d’intervention :
– Développement local et coopération ;
– coopération internationale pour le développement ;
– inclusion sociale, insertion dans le travail ;
– formation et médiation ;
– inclusion sociale des citoyens de pays tiers.

________________________________________________________________

UNIVERSITA DEGLI STUDI DI PADOVA

L’UNIPD est une institution d’éducation des plus importantes en Italie : fondée en 1222, elle a plus de 60 000 étudiants (40 000 au niveau licence, 20 000 au niveau maîtrise et 1 500 au niveau doctorat), 230 chercheurs post-doc, 2300 enseignants et 2300 membres du personnel administratif. UNIPD soutient et organise l’enseignement supérieur et la recherche scientifique aux niveaux national, européen et international.

 

http://www.uniecampus.it/

Lire la suite…

L’UNIPD possède une grande expérience dans le domaine des projets internationaux et, en particulier, européens. Le bureau Service des Relations Internationales s’occupe de la participation à des programmes éducatifs – entre autres : Erasmus + , EDULINK , Erasmus Mundus et Tempus – et est également responsable pour les accords bilatéraux (avec des universités européennes et de pays tiers ) et d’autres programmes internationaux et de coopération avec les pays du monde en développement. L’Université de Padoue participe à des réseaux éducatifs internationaux et européens , tels que : CG – Groupe de Coimbra ; TIME – Top Industrial Managers pour l’Europe; EUA – European University Association ; SD – Réseau des universités de la Méditerranée pour le développement durable ; et ESRUC – Eurasie Route de la Soie Consortium des universités . Les services connexes sont les suivants: Bureau d’hébergement, Centre de langues de l’Université, Service d’accueil pour les étrangers réduite, Service des personnes handicapées et Job Placement. Le Bureau Services des Relations Internationales soutient la mobilité internationale des étudiants et des enseignants, leur fournissant une aide et un service d’information et de gestion économique. L’ UNIPD a toujours participé à des projets financés par l’Union Européenne. Dans les trois années antérieures à cette demande, l’institution a participé à des projets dans des domaines significatifs pour ce projet. Les références de deux de ces projets dont elle a été le candidat/bénéficiaire, sont données ci-dessous. L’acronyme du Département FISPPA provient de ses quatre sections composantes: philosophie, sociologie, pédagogie et psychologie appliquée. FISPPA a été lancé le 1er Janvier 2012 et est né à la suite de la confluence de chercheurs de divers secteurs scientifiques avec le but d’encourager la création d’un espace scientifique et culturel dans lequel la réflexion sur les sciences humaines puisse interagir dans une perspective interdisciplinaire conjuguée avec une grande attention pour les étudiants, pour la qualité et l’innovation dans la didactique. Le Département FISPPA a 7167 étudiants; il a 7 cours niveau licence, 1 cours pour enseignants, 8 cours niveau master, 4 cours niveau doctorat. Actuellement 95 étudiants sont inscrits en doctorat. Le FISPPA copte 131 professeurs et 59 membres du personnel administratif. Dans le FISPPA, les domaines d’investigation plus actuels s’entrecroisent avec les différentes traditions de recherche dans une connaissance critique en même temps enracinée et innovante qui porte sur des questions telles que l’interculturel, l’analyse du social, l’éducation tout au long de la vie qui se produisent dans les sociétés, les comportements des individus dans leurs contextes socioculturels et historiques, les valeurs fondamentales qui renvoient aux questions d’éducation adaptée aux besoins du contexte culturel et socio-historique contemporain. Tout en soulignant l’importance de la convergence et l’entrelacement de la connaissance, qui spécifie son caractère inédit et novateur, le FISPPA encourage l’autonomie des groupes de recherche articulés en sections de philosophie, sociologie, de l’éducation et de psychologie.
LUXEMBOURG

UNIVERSITE DU LUXEMBOURG

L’université de Luxembourg a été fondée en 2003. Elle possède les caractéristiques d’être pluri-linguiste, internationale et orientée vers la recherche. 868 experts professionnels (équipes de scientifique et de recherche) soutiennent les 238 professeurs, assistants professeurs et les conférenciers dans leurs enseignements. Cette structure présente également l’avantage d’être proche des institutions européennes et du centre financier du Luxembourg.

 

https://wwwfr.uni.lu/

Lire la suite

L’université de Luxembourg est composée de 3 facultés et de 2 centres interdisciplinaires : – The Faculty of Science, Technology and Communication (FSTC) – The Faculty of Law, Economics and Finance (FDEF) – The Faculty of Language and Literature, Humanities, Arts and Education (FLSHASE) – The Interdisciplinary Centre for Security, Reliability and Trust (SnT) – The Luxembourg Centre for Systems Biomedicine (LCSB) Aussi, de nombreux programmes sont enseignés : – 11 bachelors, 32 Masters et 7 programmes d’études doctorales basés sur les accords de Bologne – 11 Formations professionnelles et cours de formation de l’apprentissage en continu – Les étudiants de bachelor doivent passer un semestre à l’étranger – Multilinguisme: les programmes sont généralement enseignés en deux langues français / anglais ou français / allemand, certains en trois et d’autres sont entièrement enseignés en anglais. – Le personnel académique provient de 20 pays différents et 6287 étudiants sont originaires de 110 pays différents Les axes prioritaires de la stratégie de recherche (2014-2017) ciblent 6 domaines : – Sciences informatiques – Loi, soulignant le droit européen – L’école de finance du Luxembourg – Les sciences de l’éducation – Les deux centres interdisciplinaires : Centre interdisciplinaire pour la sécurité, la fiabilité et la confiance (SnT) et Le centre luxembourgeois pour les systèmes de la biomédecine (LCSB) Au Luxembourg, la recherche disciplinaire saillante et l’enseignant pour décrire les défis de durabilité spécifiques qui sont intégrés dans des systèmes spécifiques est établie. Le développement de domaines de recherche interdisciplinaires clés portant sur le transport/mobilité, la santé de l’économie, l’économie écologique, la géographie économique et les TIC Vert est en bonne voie. Il y a cependant relativement peu de recherches qui combinent les sciences naturelles et l’ingénierie avec des perspectives critiques des sciences sociales et humaines concernant le fonctionnement de notre société. Toutefois, cet aspect est requis  pour mieux comprendre et agir sur les systèmes sociaux et écologiques complexes. Un nouveau champ de la science de durabilité transformative émerge, dans lequel des chercheurs, la société civile, des entreprises privées et des gouvernements collaborent dans le but de transformer la façon dont la société et l’environnement interagissent. Les universités dont leur mission alliant la recherche, l’enseignement et l’engagement civique, ont un rôle central à jouer dans la construction de ce nouveau mode de recherche scientifique.
PORTUGAL

Université du Minho

Fondée en 1973, l’UMinho est aujourd’hui l’un des établissements les plus importants et les plus prestigieux du Portugal. Il est réputé pour la compétence et la qualité de son corps professoral et pour le niveau d’excellence dans la recherche, ainsi que pour le large éventail de cours de premier cycle et des cycles supérieurs offerts et le degré remarquable de l’interaction avec d’autres institutions et la société en général.

Situé dans le nord du Portugal, l’UMinho a un campus dans la ville de Braga et un autre dans la ville de Guimarães, qui couvrent une population étudiante d’environ 20000, dont 40% sont des étudiants de maîtrise ou de doctorat. L’Université a 1200 professeurs et chercheurs et environ 800 personnes techniques et administratifs.

La structure organisationnelle de l’Université est flexible et propice à l’innovation et interdisciplinaire, en favorisant l’exploration de nouveaux domaines de recherche. Les 11 écoles sont très complètes et sont une référence pour leur qualité académique et scientifique au niveau national et international. Les projets d’éducation et de recherche de l’UMinho ont acquis une forte reconnaissance internationale et sont pris en charge par une interaction étroite avec de nombreux autres centres de recherche à travers le monde. L’UMinho est une université de recherche, engagée dans la valorisation des connaissances et également met l’accent sur l’environnement socio-économique, avec de nombreux partenariats fructueux. Le Times Higher Education 100 de moins de 50 University Ranking 2015 classé UMinho à la 64e position dans le monde entier.

L’UMinho offre 53 cours de 1er cycle et une maîtrise intégrée, environ 130 cours de master et plus de 50 programmes de doctorat (plusieurs programmes internationaux impliquant des institutions prestigieuses telles que le MIT et CMU, États-Unis). L’internationalisation est une priorité institutionnelle et UMinho a une longue expérience et sur des bases solides dans la coordination et la participation à plusieurs programmes de l’UE.

https://www.uminho.pt/EN