Passer au contenu principal

NL EN FR DE IT ES

57 kb

Nos évènements

OCTOBRE 2018 A PADOUE : L’ÉVALUATION DE LA MÉDIATION SOCIALE

10/10/2018     PADQUE

Cette journée sur la question de l’évaluation avait des objectifs à la fois ambitieux et modestes. Ambitieux : l’évaluation représente un enjeu stratégique pour la médiation sociale, tant pour la consolidation de ses pratiques professionnelles, pour sa reconnaissance institutionnelle que pour son autonomie professionnelle. Modeste : il était question d’échanger des méthodes et des approches entre partenaires européens, et non d’élaborer une démarche d’évaluation qui s’imposerait à tous.

14 kb

Avant d’en arriver à cet objectif central, l’intervention de représentants du Ministère de la Justice Italien a permis de comprendre la place que joue la « médiation pour la justice réparatrice (ou restaurative) » en Italie. Elle a été suivie par la présentation du « Laboratorio dialogico NEXUS » qui associe chercheurs mais aussi acteurs de la médiation sociale dans le Nord de l’Italie, autour de l’élaboration du « futur de la médiation et de la médiation du futur » (une centaine d’adhérents y participent).

Cette présentation a permis de comprendre une originalité forte de l’Université de Padoue : recherche et pratiques sont étroitement liées pour mettre en œuvre et développer la théorie originale de la « médiation dialogique », qui s’appuie elle-même sur la théorie dialogique des interactions

Kinet a, par la suite, présenté les productions existantes dans le domaine de l’économie sociale et solidaire sur l’impact social et l’utilité sociale, en précisant différents outils et méthodes utilisés (comme, par exemple, les coûts évités).

Elle s’est également appuyée sur le « chef d’œuvre collectif » des médiateurs compagnons et des maîtres d’apprentissage du 3ème Tour d’Europe.

Deux exemples d’usage de l’évaluation ont ensuite été présentés :

  • Celle de l’évaluation de la performance économique de la médiation sociale de Promevil (association de médiation sociale de 260 salariés en Ile-de-France). Elle a été réalisée par un Cabinet indépendant (Goodwill management), à partir de la notion de « l’empreinte socio-économique élargie ». Elle a ainsi conclu que le gain de la médiation pour la société civile était 13,4 fois supérieur à son coût.
  • Celle du guide pour l’évaluation de la médiation interculturelle en contexte interpersonnel développé par le partenaire « Fundation Sevilla Acoge». Il s’agit, cette fois, d’un outil d’autoévaluation des équipes pour analyser leurs propres pratiques et ainsi consolider leur expérience professionnelle.
17 kb
57 kb

La place devait donc être laissée à l’organisateur de cette journée: notamment Gian Piero Turchi, qui a construit la théorie dialogique des interactions pendant plusieurs années. Il a ainsi présenté une « théorie générale de la médiation » basée sur des concepts de base: celle de « société », construite sur des règles formelles, et celle de « communauté », qui se développe à travers les interactions humaines. Ce cadre théorique permet d’introduire l’outil d’analyse des interactions, qui utilise comme référence le « tableau périodique des répertoires discursifs », c’est-à-dire une formalisation des règles d’interaction. Le contenu de chaque interaction peut être décodé dans le sens de « maintenir » l’interlocuteur dans la production de son discours ou, au contraire, dans le « développement » de nouveaux éléments.
Cette théorie fournit donc une méthode permettant d’analyser l’évolution des interactions dans les médiations et, par conséquent, de les évaluer. Une évaluation qui peut permettre à la médiation d’accroître la reconnaissance par les institutions et d’accroître l’efficacité des interventions elles-mêmes.

Passer au contenu principal

Quel(s) cookie(s) acceptez-vous lors de votre navigation ?